Droit de l'Économie Numérique

E-compétences (E-Skills)

Le Master 2 Droit de l’Economie numérique intègre pleinement dans sa formation le référentiel de compétences numériques édité par l’Union Européenne définissant un socle commun pour toutes les professions. Le Master 2 base son enseignement sur la dernière version du référentiel European Competence Framework, e-CF EN.


competences

Il regroupe 40 compétences incontournables mise œuvre dans le domaine numérique. Il a été élaboré par de nombreux experts européens en informatique et en ressources humaines dans le cadre d’un groupe de travail organisé par le CEN (Centre Européen de Normalisation) dédié aux compétences informatiques.

Ces compétences sont classées en différentes catégories retraçant les axes principaux du travail dans le domaine des TIC :

  • PLAN (PLANIFIER),
  • BUILD (DEVELOPPER),
  • RUN (UTILISER),
  • ENABLE (FACILITER),
  • MANAGE (GERER).

Le savoir-faire est tourné vers l’utilisation d’outils tels que :

  • L’analyse SWOT,
  • Les plateformes collaboratives d’intelligence économique,
  • Le E learning,
  • La capacité à savoir analyser et argumenter le choix des plateformes, des outils et des méthodes.

Compétences personnelles :

  • Autonomie : Etre capable de piloter un projet, de faire des reporting techniques et organisationnels, maitriser une bureautique avancée …
  • Responsabilité : Assumer une équipe projet,
  • Réflexion : Savoir anticiper les changements et faire une veille informationnelle permanente.
Compétences professionnelles numériques :

Résoudre les problèmes et élaborer des solutions en partenariat

  • Faire du transfert de compétences et organiser l’apprentissage continu des équipes
  • Savoir effectuer une veille technologique et opérationnelle
  • Savoir les risques numériques notamment en matière de système d’information, de commerce électronique et de stratégie, mais aussi les risques liés au manque de culture numérique et d’évaluer la vulnérabilité de l’entreprise.

Les étudiants doivent acquérir des compétences transversales qui reposent sur :

  • un apprentissage pluridisciplinaire,
  • une formation à la gestion de projet,
  • une méthodologie de la prise en compte des ressources du territoire au travers des réseaux d’excellence et des clusters,
  • une utilisation des outils du web. 2.0 et 3.0 comme accélérateur de travail collaboratif
  • une sensibilisation à l’intelligence économique et à la veille technologique
  • une initiation à la restitution de la connaissance au travers d’outils sur le net
  • une maîtrise de l’anglais reposant sur l’acquisition d’un glossaire technique, une capacité de communication et d’interaction et de présentation technique avec support rétro-projeté. Les étudiants sont de plus incités à passer le CLES III pour faire certifier leur niveau d’anglais.
  • une sensibilisation à l’entreprenariat est dispensée en lien avec le projet PEPITE ETENA, PEE pôle Entrepreunariat Etudiant de l’UDS. www.etena-univ.eu

Le référentiel de compétences, revisité il y a peu, a ajouté à sa liste, l’innovation, l’identification des besoins ainsi que le marketing numérique.

Perspectives d’avenir :

 

2015-08-07 16_27_14-User_guide_e_CF_3.0_FR.pdf

Source : référentiel européen des e-Compétences 3.0

 

Approche globale européenne 

L’Europe aborde une étape cruciale : elle ne possède pas les compétences et le savoir faire nécessaire pour faire face aux exigences de la transformation numérique Afin de permettre à l’Europe de rester dans la compétition mondiale,  cette dernière doit réagir et se doter d’une main d’oeuvre numériquement compétente. Il est donc primordial que les industriels, l’éducation et les pouvoirs publics travaillent main dans la main afin de créer de l’emploi, de la compétitivité et de la croissance.

Coalition pour les compétences et l’emploi numériques (Digital Skills and Jobs Coalition)

La Comission Europpéenne a lancé le 1er décembre 2016  « la coalition en faveur des compétences et des emplois dans le secteur du numérique», en coopération avec les États membres, les entreprises, les partenaires sociaux, les ONG et les acteurs de l’enseignement. Cette coalition a pour objectif de contribuer à répondre à la forte demande de compétences numériques en Europe, qui sont devenues indispensables sur le marché du travail et dans la société.

E-Skill Manifesto

La Comission Europpéenne a également sorti en 2016 sa 3e édition du Manifeste pour les compétences numériques (e-Skills Manifesto).  Rédigé par des experts des cybercompétences (chef d’entreprises, universitaires, grands analystes des marchés et experts nationaux), ce manifeste détaille la voie à suivre pour combler les lacunes et offrir de la main d’oeuvre compétente.

http://eskills4jobs.ec.europa.eu/manifesto

E-Leadership

Dans ce contexte de transformation numérique, on attend des managers qu’ils soient capables d’accompagner les entreprises dans leurs mutation. Il faut donc repenser les techniques traditionnelles de leadership qui peuvent se révéler préjudiciables dans ce nouvel environnement digital.  Dès 2013, la Commission Européenne a sorti une brochure intitulée « e-leadership: compétences pour l’innovation et la compétitivité « .
Le but de la réflexion est double :

  • développer une vision européenne commune en matière de critères de compétitivité et d’innovation.
  • déterminer les approches à adopter pour affronter la concurrence croissante et répondre aux challenges à venir. 

Vous pouvez visionner la vidéo récapitulative ici : e-Leadership: e-Skills for Competitiveness and Innovation: Vision, Roadmap and Foresight Scenarios

Le site de l’initiative : http://eskills-lead.eu/home.html 

En France, l’APEC (Association pour l’emploi des cadres)  souligne le même phénomène d’évolution , notamment auprès des Directeur des Systèmes d’Information (DSI)